Le coeur du monstre de David Krampz.

Rédigé par Bianca Bastiani.

Le roman « Le coeur du monstre » de David Krampz est disponible sur Amazon et à La nouvelle librairie, 11 rue de Médicis, Paris.

https://www.amazon.fr/C%C5%92UR-DU-MONSTRE-DAVID-KRAMPZ/dp/B08S2VSZYD

Tout d’abord, je tiens à remercier l’auteur de m’avoir envoyé son premier roman en Service Presse.
David Krampz est acteur. Il signe là une œuvre de fiction au thème contestable, mais néanmoins intéressante. Mon avis sur cette lecture sera mitigé. J’ai eu entre les mains un véritable OVNI littéraire tant par sa forme que par son propos.
Le livre est écrit à la manière d’une enquête reportage agrémentée de nombreux échanges de courriels, mais aussi de poésie, du slam. Les envolées lyriques sont superbes, une écriture à couper le souffle. Indéniablement, David est un auteur même s’il est plus connu en tant que comédien. J’ai adhéré à la narration sous forme de flash-back. Je ne me suis pas perdue dans le récit malgré les fréquents changements d’époque.
Ce roman est empreint de beaucoup de psychologie. Les événements sont présentés du point de vue du « délinquant ». Cela contribue à l’originalité de cette œuvre.
L’auteur nous conte les déboires judiciaires d’un « antihéros », Aryan, au Cambodge, mais aussi en France pour se disculper d’une accusation de viol sur sa fille adoptive Sreya âgée de huit ans. Il nous raconte l’enfer des geôles cambodgiennes, la corruption de tout un pays, police et ONG comprises et le business autour de la pédophilie dont les humanitaires sont complices.
Aryan m’a causé de nombreuses interrogations. Tout au long de l’intrigue, je ne cessais de me poser des questions sur ce « monstre » tellement humain. Son humanité me dérangeait à un point que je ne savais pas dans quel camp le ranger. Était-il un gentil ou un méchant ? Il aime sa fille. Il l’a sorti de la rue, de la mendicité. Il lui a offert un toit et une éducation. Très vite, l’on croit comprendre que les accusations de viol qui ne sont étayées d’aucune preuve sont fausses. Mais qu’est-ce qu’un viol au juste ?
Serya était encore vierge alors que son père a été inculpé. Sa virginité, elle l’a perdu au sein d’une ONG aux pratiques douteuses contre laquelle Aryan se bat bec et ongles. Il soulèverait des montagnes pour mettre la petite à l’abri de cette organisation et la protéger. Insoumis et provocateur, il bouillonne de colère. Don Quichotte des temps modernes, il se bat contre des moulins à vent. Il l’aime sa gamine, un peu trop même…
Je suis féministe et je le revendique. Certains passages m’ont mise mal à l’aise. Je me suis souvent dit, je ne peux pas cautionner de tels propos, même dans une œuvre de fiction, notamment sur la question du consentement… Ce roman aura au moins le mérite de nous faire réfléchir et il nous place dans le cœur du monstre. Je trouve que David Krampz a eu beaucoup de courage de nous livrer une telle œuvre qui sera certainement sujette à débat.

J’ajouterai que j’ai vécu avec un monstre. Il avait lui aussi un cœur, sinon, je n’aurais pas pu l’aimer, mais ça, c’est une autre histoire…
Bianca Bastiani, auteure de « Cendrillon du trottoir » (autobiographie).

La chaîne YouTube du comédien David Krampz

https://www.youtube.com/DavidKrampZ

3 commentaires sur « Le coeur du monstre de David Krampz. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s