Vivre avec la bipolarité ; une lutte de tous les instants.

24 Novembre 2020

Rédigé par Bianca Bastiani

Mon sourire n'est qu'une façade.

Mon sourire n’est qu’une façade.

Tu te couches, tu prends des médocs, cocktail bien dosé, anti-psychotique double dose et xanax. Tu rajoutes 2 CBD car t’es une ancienne fumeuse de cannabis. 1h30 du mat, tu ne dors toujours pas. Tu te lèves, tu reprends du xanax. Dans ta tête, tout se bouscule, tout se mélange. Tu sais que tu dois dormir sinon cette putain de maladie aura ta peau. 2h30, tu t’endors enfin d’un sommeil sous ordonnance. 2 heures plus tard tes troubles obsessionnels compulsifs alimentaires te réveillent. Tu te diriges en mode somnanbule vers la cuisine. Tu manges quelques carrés de chocolat. Tu te recouches. Tu te rendors avec un goût sucré dans la bouche. T’as même pas le temps de penser à tes futures carries.


Lendemain matin, t’émerges vers 9h30, t’es dans le brouillard des cachets de la veille. Tu traines sous la couette. Tu te motives. Tu te lèves péniblement. Tu ouvres les volets, tu te rinces les dents. Tu recraches plein de chocolat. Tu te maudis. Tu te dis demain, je prendrai sur moi pour ne pas craquer. Mais tu sais que tu te mens à toi-même, tu sais que le trouble alimentaire sera plus fort.

Tu vas à la cuisine, tu prépares ton petit déjeuner et ta ricoré (t’as banni le café depuis longtemps déjà). Tu avales ton thymoregulateur et d’autres médocs pour tes comorbitités. T’en as déjà marre et la journée ne fait que commencer. T’as l’impression de passer ton temps à bouffer des médocs.

Tu t’installes dans ton fauteuil électrique comme une petite mamie, tu prends ta vapote et ta dose de nicotine, tu regardes ta tablette, tes réseaux sociaux. T’es une auteure maintenant. Mais la vérité, c’est que t’es une no-life… Il est 11h, t’es encore en pyjama à parler à un mur.

Tu vas aller prendre ta douche, faire l’effort de te vêtir. Cet APM, tu vas écrire, travailler à un prochain roman ou alors tu vas glander, t’es forte pour ça. T’as pas de vie. T’es pathétique ma pauvre fille. Et demain, demain tout recommencera, la même journée, les mêmes médocs, les mêmes addictions. Chocolat, nicotine, CBD, réseaux sociaux, cachtons…

Bianca Bastiani Auteure.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s