Retour de lecture de Cendrillon du trottoir

26 Novembre 2020

Rédigé par Cécile Ducomte et publié depuis Overblog

Cendrillon sur mon piano 🎹🎶🎵

Cendrillon sur mon piano 🎹🎶🎵

Bonsoir à tous !

Je prends enfin un peu de temps pour vous parler de Cendrillon du trottoir de Bianca Bastiani. J’ai lu ce livre un week-end, sur deux soirées, et je suis tellement entrée dans l’histoire que j’ai eu un peu de mal à en décrocher par la suite.

Cendrillon du trottoir c’est l’histoire d’une femme qui a été sous l’emprise du père de son fils pendant de longues années. Celui-ci a abusé de la fragilité psychiatrique de sa « proie » pour lui faire subir les pires humiliations qu’une femme peut vivre. Prostitution, sado-masochisme, et l’enfer de tels milieux qui considèrent les femmes comme de vulgaires objets sans âme.

Nous suivons à travers son récit une descente aux enfers. Tout partait pourtant bien, mais le dérapage n’a pas cessé dès lors que l’emprise a été scellée par la peur de perdre la garde de son enfant. Quelle mère ne serait pas terrorisée à cette idée ? C’est ainsi qu’il a pu la retenir prisonnière d’une geôle qu’il a lui-même façonnée.

Ce qui m’a le plus touchée, au point d’avoir des larmes couler sur mes joues, de colère surtout, c’est l’absence de remords de la part de cet homme, qui pensait agir dans son bon droit, sans tenir compte de l’état de sa femme. Car cette maladie, la psychose maniaco-dépressive met la personne dans un état de grande souffrance si elle n’est pas soignée et suivie de près par un psychiatre. C’est une maladie qui demande des soins, de l’attention et de l’amour de l’entourage pour permettre à la personne de vivre en harmonie. Bianca n’a pas eu cela … Elle a eu en face d’elle un homme qui a utilisé sa faiblesse pour assouvir tous ses vices et ses perversions, dans une violence sans nom… Cet homme, pour moi, est un monstre.

J’applaudis de mes deux mains Bianca d’avoir posé son masque lors de son récit pour se mettre à nu, et nous livrer sa version de l’histoire. Il en fallait du courage ! Je la remercie déjà en tant que femme, car je pense que son récit permettra à d’autres personnes de se livrer elles aussi, de raconter leur histoire, de libérer leur parole. Je remercie aussi Bianca car elle a fait preuve d’une humanité et d’une humilité dans ce témoignage qui l’honorent. Il est temps d’ouvrir les yeux et de cesser de les fermer lorsque le sujet dérange. S’il dérange justement, c’est qu’il a touché un point sensible et donc qu’il va cheminer. Alors Messieurs, Dames, dites-vous que derrière chaque histoire de cet ordre-là, se cachent des drames qu’il est temps de considérer.

Chers lecteurs, cette lecture n’est pas facile, mais le style est tellement prenant que nous entrons à ses côtés avec amitié. Sans oublier sa playlist qui me ravit en tant que musicienne.

Cécile Ducomte

Cendrillon du trottoir – JDH Éditions

Le destin d’une Cendrillon dans l’enfer du sadomasochisme Ce texte de Magnitudes 8, étrange et envoûtant, poétique et réaliste à la fois, ne donne pas dans le voyeurisme, ni dans le reportage,…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s